Allez au contenu, Allez à la navigation

Financement des nouveaux traitements médicamenteux du cancer

11e législature

Question écrite n° 30142 de M. Guy Fischer (Rhône - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 21/12/2000 - page 4353

M. Guy Fischer appelle l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur les difficultés financières prévisibles des établissements hospitaliers, difficultés générées par le prix élevé des nouvelles molécules efficaces dans le traitement du cancer. En 2001 et 2002, le besoin de financement pour les seuls traitements du cancer du sein et des lymphomes utilisant de nouveaux anticorps monoclonaux et les taxanes est estimé à 1,5 milliard de francs. Or le coût global de la chimiothérapie s'est élevé à 2,2 milliards de francs en 1999, contribuant à accroître de façon notable le déficit des hôpitaux ayant des services de cancérologie. Il est donc urgent d'affecter aux budgets de ces services hospitaliers, dès 2001, une enveloppe supplémentaire réservée aux médicaments du cancer. Cette enveloppe supplémentaire est estimée par les professionnels de santé à un montant minimum de 2 milliards de francs. Il lui demande de prendre les mesures nécessaires à l'établissement de dotations budgétaires spécifiques afin de soigner correctement les malades atteints de cancer.



La question est caduque