Allez au contenu, Allez à la navigation

Formation des infirmiers

11e législature

Question écrite n° 30238 de M. Fernand Demilly (Somme - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 28/12/2000 - page 4418

M. Fernand Demilly appelle l'attention de Mme le secrétaire d'Etat à la santé et aux handicapés sur la situation des structures de formation des infirmiers. Le Comité d'entente des formations infirmières et cadres (CEFIEC), porté à maturité par cinquante ans d'exercice, est une association de structures de formations privées ou publiques qui s'inscrit dans la recherche de qualité de formation. A l'heure où le besoin urgent d'infirmiers est reconnu par l'Etat puisqu'il a fait l'objet du " protocole Aubry " prévoyant une augmentation immédiate de 43 % du quota national (plus 8 000 places), le CEFIEC s'inquiète du manque de moyens mis en oeuvre pour la formation de cette masse soudaine d'étudiants. Les équipes pédagogiques ne peuvent accepter de voir se dégrader les conditions d'accueil des étudiants, la qualité de la formation et, par là même, la qualité des soins infirmiers de demain. De plus, le CEFIEC demande la reconnaissance de l'activité infirmière dans le futur décret de compétences, un déroulement indiciaire en lien avec les responsabilités croissantes des infirmiers, et la modification du programme et des rythmes de formation. Il lui demande donc de lui préciser les intentions du Gouvernement.



La question est caduque