Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des chômeurs de plus de cinquante-cinq ans privés d'indemnités

12e législature

Question écrite n° 21454 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2006 - page 247

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes sur le cas d'une personne âgée de plus de cinquante-cinq ans qui a travaillé toute sa vie et qui a été ensuite victime d'un licenciement. Cette personne est arrivée en fin de droits et ne perçoit plus d'aide publique, elle est par contre trop jeune pour percevoir sa retraite. Or, lorsqu'elle s'adresse à l'ANPE, les services compétents lui notifient qu'ils la dispensent de recherche d'emploi. Ce n'est manifestement pas une solution car la personne en cause a besoin d'avoir un revenu. Il souhaiterait qu'il lui indique si le système des dispenses de recherche d'emploi n'est pas incitatif pour l'ANPE à moins bien prendre en compte les demandes émanant de personnes âgées de plus de cinquante-cinq ans car cela revient à renoncer dès le départ à toute réinsertion professionnelle. Il lui demande en conséquence s'il ne conviendrait pas soit que des efforts importants soient demandés à l'ANPE en faveur du reclassement professionnel des chômeurs de plus de cinquante-cinq ans privés d'indemnités, soit d'attribuer à ces chômeurs une allocation forfaitaire en attendant l'âge de la retraite.



La question est caduque