Allez au contenu, Allez à la navigation

Renforcement de l'attractivité des métiers liés au service domestique

12e législature

Question écrite n° 21788 de M. Louis Souvet (Doubs - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 23/02/2006 - page 466

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes sur la nécessité de revaloriser l'image, c'est-à-dire de renforcer l'attractivité des métiers liés au service domestique. A l'heure où les services à la personne constituent le secteur de l'économie ayant connu l'une des plus fortes croissances, il est encore déplorable de constater que des filières de l'enseignement délivrent des formations dans des secteurs déjà largement pourvus alors qu'une orientation adéquate et un nouveau contenu des enseignements permettraient d'atténuer de tels déséquilibres avec des perspectives d'emplois beaucoup plus tangibles. Il demande si la concertation tant avec les réseaux associatifs que les gestionnaires de chèques-emploi service permettra le renforcement de cette attractivité, c'est-à-dire au final une meilleure adéquation entre l'offre et la demande.

Transmise au Ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité



Réponse du Ministère délégué à la cohésion sociale et à la parité

publiée dans le JO Sénat du 05/10/2006 - page 2540

Le plan de développement des services à la personne, qui a donné lieu à la loi n° 2005-841 du 26 juillet 2005, prévoit certaines mesures permettant de renforcer la formation et la qualification des professionnels des services à la personne. En effet, les mesures proposées visent à définir et construire des parcours de professionnalisation spécifiques aux métiers des services à la personne, et à augmenter les procédures de validation des acquis de l'expérience. Ainsi, l'ensemble des acteurs de la formation s'est mobilisé récemment pour permettre une montée en charge de la professionnalisation des salariés du secteur des services à la personne. A cette fin, se sont tenues le 7 mars 2006 les assises de la professionnalisation rassemblant l'ensemble des acteurs de la formation, les organismes collecteurs paritaires agréés, les régions, mais également l'ensemble des opérateurs des services à la personne. S'agissant des acteurs associatifs, au-delà de leur participation aux assises de la professionnalisation, plusieurs fédérations du secteur social et médico-social telles que l'UNASSAD, l'ADMR, la FNAID, l'ADESSA ont signé des accords-cadres avec le ministère de l'emploi concernant le recrutement de jeunes en contrat d'avenir dans le secteur des services à la personne. Enfin, s'agissant des gestionnaires du chèque emploi service universel (CESU) leur action relative à une meilleure adéquation entre l'offre et la demande dans le secteur des services à la personne se traduira aussi par une large information sur le fonctionnement du CESU auprès de ses utilisateurs, qu'ils soient salariés ou employeurs.