Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de France 3 télévision

12e législature

Question écrite n° 21905 de M. Michel Doublet (Charente-Maritime - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 02/03/2006 - page 573

M. Michel Doublet attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur le projet de modification des programmes de France 3 télévision. Les récentes annonces du président directeur général viseraient à réduire fortement la tranche d'information 12/14 en reformatant la grille au bénéfice d'un jeu. Or, l'article 24 du décret n° 94-813 en date du 16 septembre 1994, portant approbation du cahier des missions et des charges de la société France 3, précise que « la société s'attache à développer l'information régionale et locale et à accroître le nombre d'éditions de proximité. Elle s'efforce d'augmenter les prises d'antenne par les directions régionales et d'utiliser une part croissante des programmes régionaux dans le programme national. » Une modification substantielle de la grille des programmes reviendrait ainsi, à mettre en cause la spécificité de cette chaîne généraliste à forte vocation régionale. En conséquence, il lui demande que soit renforcée la mission de service public de cette chaîne.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 27/04/2006 - page 1211

Le travail de réorganisation des grilles de programmation des chaînes du service public relève de la responsabilité de leurs dirigeants. Aussi les modifications mises en oeuvre concernant les tranches d'information régionale diffusées par France 3 relèvent-elles de la direction générale de l'entreprise. Toutefois, il convient de préciser que cette décision s'inscrit dans le cadre d'une politique de renforcement de l'information de proximité dans toutes les régions. En effet, un nouveau 12/13, mis à l'antenne à compter du lundi 27 février, propose un tour d'horizon inédit et complet de l'actualité locale et régionale du jour. Ce nouveau rendez-vous, conçu sur le modèle du 19/20, dont le succès n'est plus à démontrer, sera visible 7 jours sur 7 et à terme 365 jours par an. En outre, de façon plus générale, la réorganisation qui a été engagée répond à la volonté de mieux favoriser la complémentarité avec les autres chaînes du groupe et ne remet pas en cause l'attachement que porte le service public à l'information de proximité, dont France 3 est un maillon essentiel. Le travail de négociation du deuxième contrat d'objectifs et de moyens qui liera France Télévisions et l'état permettra du reste de conforter l'identité des chaînes du groupe public et, tout particulièrement, de rappeler le rôle spécifique de France 3.