Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'une filière universitaire de médecine générale

12e législature

Question écrite n° 22386 de M. Guy Fischer (Rhône - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 23/03/2006 - page 833

M. Guy Fischer appelle l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur la catastrophe sanitaire qui se prépare à court terme compte tenu du vieillissement de la population des médecins généralistes et de la désaffection des étudiants en médecine pour cette spécialité. Certes, la médecine générale est devenue une spécialité à part entière avec le diplôme d'études spécialisées en 2004. Toutefois, l'enseignement de la médecine générale continue de souffrir de l'absence d'encadrement par des enseignants titulaires, de l'insuffisance des lieux de formation et de l'absence d'un statut pour sa recherche. Ayant pris connaissance du plan « démographie des professions de santé » présenté par M. le ministre en janvier dernier, il regrette que l'amélioration qualitative de la formation des médecins généralistes n'y tienne pas suffisamment de place. Il tient à lui rappeler les propositions du collège national des généralistes enseignants qui semblent de nature à renverser la tendance actuelle : il s'agit notamment de décréter dès cette année la titularisation d'enseignants associés de médecine générale, d'intégrer ces mêmes enseignants au sein du Conseil national des universités, de mettre en place dans le troisième cycle une formation pratique ambulatoire adaptée permettant d'acquérir les compétences nécessaires aux missions du médecin traitant, d'élaborer une filière ambulatoire-universitaire et de mettre en place la recherche institutionnelle de la discipline. Il le remercie de lui faire connaître les suites qu'il entend réserver à ces très pertinentes propositions.



La question est caduque