Allez au contenu, Allez à la navigation

Classement du département du Finistère en zone de faible densité médicale

12e législature

Question écrite n° 22404 de M. François Marc (Finistère - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 23/03/2006 - page 833

M. François Marc attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le récent classement du département du Finistère en zone de faible densité médicale.
En décembre dernier, le gouvernement n'avait pas apporté de réponse satisfaisante aux craintes exprimées par les parlementaires socialistes du Finistère s'agissant du nombre de postes d'internes de médecine générale. Soucieux d'une démographie médicale équilibrée, les sénateurs avaient en effet alerté le gouvernement sur les conséquences à attendre d'une pénurie de médecins généralistes, en particulier dans les zones rurales.
Le gouvernement constate de surcroît une densité de médecins, inférieure d'au moins 30% à la moyenne nationale et un niveau d'activité des professionnels de la santé supérieur de plus de 30% à cette moyenne dans les communes de BERRIEN, BOLAZEC, BOTMEUR, CARANTEC, COMMANA, GUICLAN, HENVIC , HUELGOAT, LA FEUILLEE, LOCMARIA-BERRIEN, LOCMELAR, LOCQUENOLE, PLOUYE, SAINT-SAUVEUR, SCRIGNAC, SIZUN et TAULE.
Au vu de cette situation, il s'interroge par conséquent sur la réelle portée des mesures annoncées pour rééquilibrer la situation sanitaire des communes finistériennes précitées et demande au Ministre de bien vouloir lui indiquer quelles solutions pérennes il envisage de mettre en place en vue d'une offre médicale véritablement durable dans ces territoires.



La question est caduque