Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation difficile de la population du Darfour

12e législature

Question écrite n° 22433 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/03/2006 - page 890

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la situation difficile des habitants du Soudan. En effet, plus de deux ans après le début de ce conflit, déplaçant des millions d'habitants, ce drame humanitaire n'est toujours pas réglé. Pour les deux millions de personnes toujours installées dans les camps de déplacés, la situation médicale et nutritionnelle est toujours fragile. Et surtout, leur dépendance à l'égard de l'assistance humanitaire reste totale, leurs conditions de vie précaires et quasi carcérales, l'insécurité hors des camps ne diminue pas et les perspectives de changement semblent inexistantes. Dans les zones contrôlées par la rébellion, l'encerclement par l'armée et les milices restreint la possibilité pour les civils de s'approvisionner et d'aller se faire soigner. Quant aux zones intermédiaires où vivent les nomades, le conflit y perturbe les routes de migration habituelle, ce qui accroît les tensions entre certains clans, jusqu'à provoquer des affrontements sanglants et des déplacements de population.

La France ne peut rester insensible à cette situation humanitaire inquiétante pour la population du Darfour. Par conséquent, elle lui demande donc de lui préciser les initiatives qu'il compte prendre sur ce dossier.



La question est caduque