Allez au contenu, Allez à la navigation

Cabinet médical franco-allemand de Pékin

12e législature

Question écrite n° 22809 de M. Richard Yung (Français établis hors de France - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/04/2006 - page 1100

M. Richard Yung interroge M. le ministre des affaires étrangères sur la situation du cabinet médical franco-allemand de Pékin. Dans le cadre du désengagement général programmé des centres médico-sociaux (CMS), pour Pékin il a été envisagé de se désengager de ce secteur en tenant compte des contraintes juridiques locales et de l'amélioration du système local de soins ces dernières années. Néanmoins, du fait de la situation particulière du cabinet de Pékin qui est commun avec l'Allemagne et de l'engagement de la France de l'installation du cabinet dans les futurs locaux de l'ambassade, la question particulière de Pékin devait être discutée avec les autorités allemandes. Il lui demande donc quel est l'avancement de ces discussions et quel sera le futur statut du cabinet médical franco-allemand de Pékin.



Réponse du Ministère des affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 08/03/2007 - page 525

L'hypothèse de la fermeture du cabinet médical franco-allemand de Pékin, dans le cadre du réaménagement du dispositif des cabinets médico-sociaux à l'étranger, a été pleinement prise en compte par le ministère des affaires étrangères. Mais il a été décidé de maintenir en fin de compte le cabinet médical franco-allemand. Cette décision a été prise en novembre 2006. Un nouveau médecin volontaire international a donc pris ses fonctions à Pékin en janvier 2007, et le service des affaires immobilières a inscrit les surfaces nécessaires au cabinet médical dans les plans de la future chancellerie diplomatique à Pékin, en étroite concertation avec l'ambassade d'Allemagne en Chine. Le statut diplomatique du cabinet médical, qui résulte de sa localisation dans l'enceinte d'une ambassade, ne changera pas lors de son déménagement sur le nouveau campus.