Allez au contenu, Allez à la navigation

Difficultés d'accès aux centres d'IRM

12e législature

Question écrite n° 23703 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 22/06/2006 - page 1699

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le problème de l'engorgement des centres d'imagerie par résonance magnétique (IRM) en raison de l'augmentation du nombre de prescriptions et de l'insuffisance du nombre d'appareils installés sur tout le territoire. Même si le parc d'IRM a augmenté ces dernières années, il reste néanmoins très insuffisant par rapport aux besoins de la population. Le délai moyen d'attente au niveau national est de 29,3 jours, soit deux fois supérieur à l'objectif du «Plan cancer» de 2002, annoncé par le Président de la République. En outre, ce délai varie considérablement d'une région à l'autre - il oscille, en effet, de 17 à 54 jours - ce qui accentue des inégalités d'accès aux soins.

En conséquence, elle lui demande si le Gouvernement est prêt à donner une réelle impulsion pour faciliter l'équipement de la France en IRM et s'il entend éviter d'aggraver la situation actuelle où les patients sont obligés de supporter des risques considérables.



La question est caduque