Allez au contenu, Allez à la navigation

Annonce difficile d'un cancer

12e législature

Question écrite n° 23812 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 06/07/2006 - page 1817

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur la manière d'annoncer un cancer à un patient. Selon une récente étude, un malade sur quatre estimerait avoir appris son cancer de manière trop brutale. Il apparaît essentiel et primordial de rendre une formation obligatoire pour les docteurs. Depuis 2004, 37 sites pilotes, regroupant 58 établissements, expérimentent un dispositif d'annonce du cancer, élaboré avec les patients. Il doit améliorer les conditions dans lesquelles les malades sont informés de leur affection et du traitement qui va être mis en oeuvre. Compte tenu de ces éléments, elle souhaiterait savoir si ce dispositif prévoit une formation obligatoire pour les docteurs ou médecins qui annoncent la maladie.



La question est caduque