Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des personnes handicapées mentales dans la région du Nord-Pas-de-Calais

12e législature

Question écrite n° 24024 de M. Pierre Mauroy (Nord - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/07/2006 - page 1928

M. Pierre Mauroy appelle l'attention de M. le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille sur la situation des personnes handicapées mentales dans la région du Nord-Pas-de-Calais. Caractérisée par un taux de prévalence du handicap bien supérieur à la moyenne nationale, cette région nécessite un réel engagement de l'Etat adapté à ses besoins. A l'instar de la Cour des comptes qui, en juin 2003, relevait que le nombre de demandes non satisfaites enregistrées dans les établissements pour adultes handicapés restait très élevé, on observe que ce nombre est, dans le Nord-Pas-de-Calais, le plus important en France, rapporté à la population. De même, à cette spécificité régionale à laquelle il faut associer le vieillissement de la population accueillie en établissement s'ajoutent les diffcultés rencontrées en termes d'encadrement des diverses structures. En effet, ces dernières rencontrent des obstacles importants dans leurs procédures de recrutement mais aussi dans leurs recherches de personnel qualifié. Dès lors, il souhaiterait savoir comment le Gouvernement entend prendre en compte ces spécificités d'une région et faire bénéficier le Nord-Pas-de-Calais d'un effort de solidarité nationale plus significatif en ce domaine. Alors que les organisations associatives représentant les personnes handicapées mentales réclament un plan d'urgence susceptible de rétablir un déséquilibre important de la région au regard du reste du territoire, il l'interroge sur l'engagement de l'État et ses intentions à ce sujet.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque