Allez au contenu, Allez à la navigation

Ligne à grande vitesse Montpellier-Perpignan

12e législature

Question écrite n° 24891 de M. Robert Tropeano (Hérault - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 19/10/2006 - page 2648

M. Robert Tropeano attire l'attention de M. le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer sur le développement de la ligne à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan. Alors que ce projet constitue un véritable atout pour la région Languedoc Roussillon, il est regrettable que l'État n'assume pas sa pleine responsabilité quant aux financements des pré-études fonctionnelles de cette future ligne, puisque la région comme le département de l'Hérault participeront chacun à hauteur de 25%. Par ailleurs les incertitudes liées au financement paralysent tout projet d'aménagement tant pour les propriétaires privés que pour les collectivités locales, les emprises étant bloquées dans le projet de contournement de Nîmes/Montpellier. Aussi il lui demande de bien vouloir lui indiquer quels moyens l'État entend mettre en place pour que ce dossier aboutisse enfin.



La question est caduque