Allez au contenu, Allez à la navigation

Déclin des soins palliatifs en France

12e législature

Question écrite n° 25089 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 02/11/2006 - page 2752

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le déclin des soins palliatifs en France. Les soins palliatifs, qui visent à accompagner les malades en fin de vie pour limiter leur souffrance physique et psychologique, sont actuellement en perte de vitesse. Ainsi, le nombre de lits en unités de soins palliatifs est passé de 834 en 2002 à 783 en 2004, alors que les préconisations du Conseil économique et social prévoient quelque 3 000 lits pour l'ensemble de la France. Outre la baisse du nombre de lits, les listes d'attente pour obtenir une hospitalisation en soins palliatifs s'allongent. Nous sommes en retard par rapport au reste de l'Europe. Il est plus que nécessaire de développer une politique de développement de soins palliatifs et elle doit devenir une priorité de santé publique. En conséquence, elle souhaiterait connaître les mesures urgentes qu'il entend mettre en oeuvre sur ce sujet.



La question est caduque