Allez au contenu, Allez à la navigation

Conditions d'accès au tronçon francilien de l'autoroute A 10

12e législature

Question écrite n° 25179 de Mme Claire-Lise Campion (Essonne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/11/2006 - page 2802

Mme Claire-Lise Campion attire l'attention de M. le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer sur les conditions d'accès au tronçon francilien de l'autoroute A10. Cette autoroute traverse le sud-ouest de l'Essonne et le sud-est des Yvelines, défavorisés en matière de transports collectifs et d'emplois. Même si des efforts ont été faits, des milliers de franciliens continuent à utiliser chaque jour leurs véhicules pour se rendre à leur travail, dans des bassins d'emplois situés plus au nord. S'ils veulent rejoindre rapidement leurs lieux de travail, ceux-ci se retrouvent souvent contraints de passer par le péage de Dourdan, qui, en moyenne, leur revient à 450 euros par an. Ce qui, pour beaucoup de foyers, est une charge particulièrement importante. Ce tarif beaucoup trop dissuasif, contribue à la saturation du réseau secondaire posant de nombreux problèmes de sécurité et d'environnement et oblige les collectivités de l'Essonne et des Yvelines à des aménagements excessivement coûteux, vite inadaptés. Face à ces problèmes et à la mobilisation croissante des usagers des tronçons autoroutiers, elle lui demande quelles mesures il envisage de prendre pour faciliter l'accès au tronçon de l'autoroute A10 et dans quelles mesures il entend réunir en table ronde l'ensemble des acteurs concernés afin d'aboutir rapidement à une solution satisfaisante pour tous.



La question est caduque