Allez au contenu, Allez à la navigation

Soutien à l'association « Les doigts qui rêvent »

12e législature

Question écrite n° 25722 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 21/12/2006 - page 3139

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur les préoccupations exprimées par les membres de l'association « les doigts qui rêvent » concernant son manque de financement. Cette association est la seule en Europe à fabriquer des livres illustrés tactiles pour les enfants aveugles et malvoyants de moins de 8 ans. Aujourd'hui, malheureusement, l'État se désengage progressivement, ne souhaitant pas prendre en charge le surcoût financier nécessaire à l'adaptation de ces livres. En effet, ce type d'édition engendre des coûts de matières premières et de main d'œuvre importants, d'où le prix élevé de ces ouvrages. L'objectif de l'édition « les doigts qui rêvent » est d'aligner le coût des livres tactiles destinés aux jeunes enfants aveugles sur celui des livres pour les enfants voyants. Ainsi, cette association sollicite le soutien financier des pouvoirs publics afin de mener à bien sa mission. Par conséquent, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer s'il envisage de prendre des mesures concrètes pour répondre à cette légitime requête.



La question est caduque