Allez au contenu, Allez à la navigation

Célébration du repliement et du sauvetage des collections du Mobilier national (1939-1946)

13e législature

Question écrite n° 05476 de M. Michel Moreigne (Creuse - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 04/09/2008 - page 1753

M. Michel Moreigne attire l'attention de Mme la ministre de la culture et de la communication sur l'évacuation de l'administration du Mobilier national et de la manufacture nationale des Gobelins à Aubusson consécutivement à la déclaration de guerre contre l'Allemagne. Selon les archives (dossier 6 W 25 des archives départementales de la Creuse), cette administration prestigieuse a bénéficié dès l'automne 1939 de la réquisition d'une quarantaine d'immeubles et d'appartements afin d'assurer le logement de ses agents et de leurs familles, pour mettre à l'abri une partie de ses ateliers de haute lisse ainsi que les collections d'objets d'art les plus précieux appartenant à l'État. Ainsi, les ateliers de tissage et les services de l'administrateur général ont été logés dans les vastes locaux des manufactures de tapis et de tapisserie Braquenié et Hamot. Enfin, le château de Chabassière a constitué jusqu'en mars 1946 le plus grand dépôt de mobilier royal et impérial mis en caisse, dont par exemple le trône de Napoléon 1er. Il lui demande si le soixante-dixième anniversaire de l'installation du Mobilier national à Aubusson et donc du sauvetage de ses collections en province lors de la Deuxième Guerre mondiale peut faire l'objet d'une inscription parmi la liste des célébrations nationales de 2009, liste établie sous l'égide du ministère de la Culture (direction des archives de France).



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.