Allez au contenu, Allez à la navigation

Création d'un fonds d'investissement par le Qatar à destination des entrepreneurs issus des quartiers populaires en France

13e législature

Question orale n° 1567S de M. Gilbert Roger (Seine-Saint-Denis - SOC-EELVr)

publiée dans le JO Sénat du 19/01/2012 - page 134

M. Gilbert Roger attire l'attention de M. le ministre de la ville sur l'annonce faite par le Qatar, le 9 décembre 2011, de la création d'un fonds d'investissement de 50 millions d'euros destiné aux quartiers français en difficulté, pour 2012, soit près de 10 % des 548 millions d'euros du budget du ministère de la ville de cette année. Cette enveloppe doit servir au financement des projets des jeunes entrepreneurs issus de nos quartiers populaires, qui n'arrivent pas à trouver de débouché professionnel ou à créer leur entreprise, faute de soutien de la part de l'État.

Cette intervention du Qatar dans la politique de la ville française démontre l'incapacité du Gouvernement actuel à reconnaître et à mettre en valeur les compétences des jeunes diplômés issus des quartiers populaires. Il est tout à fait regrettable qu'un pays étranger en vienne à pallier les insuffisances du Gouvernement.

Alors que le budget de la politique de la ville n'a eu de cesse de baisser depuis 2008, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les raisons pour lesquelles le Gouvernement a renoncé à investir dans la formation et l'emploi dans les quartiers populaires, pourtant indispensables à une politique volontaire d'intégration.



La question est caduque