Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture de classes dans l'Aisne annoncées pour la rentrée 2012

13e législature

Question orale n° 1582S de M. Yves Daudigny (Aisne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/01/2012 - page 223

M. Yves Daudigny attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur les très fortes inquiétudes suscitées par les premières annonces de fermetures de classes dans l'Aisne à la rentrée scolaire de septembre 2012.

Alors qu'un rapport de l'OCDE a pointé la faiblesse du taux d'encadrement dans le primaire et qu'en juin 2011, le Président de la République a annoncé une sanctuarisation de l'école primaire à la rentrée 2012, le Gouvernement entend supprimer de nouveau 5 700 postes à la prochaine rentrée.

Dans l'Aisne, ce sont ainsi plus de 57 postes d'enseignants qui seront supprimés pour le premier degré. En prenant en compte la prévision de 12 ouvertures, ce sont 69 fermetures de classes qui sont programmées. Le département de l'Aisne a déjà été fortement touché lors de la rentrée scolaire 2011 avec 50 classes fermées. Les organisations syndicales, les associations de parents d'élèves et les élus locaux s'inquiètent de la dégradation d'accueil des enfants dans le premier degré qui est accentuée par l'insuffisance des recrutements pour les emplois administratifs. L'accueil des enfants de deux ans et le soutien des enfants en difficultés avec les RASED sont désormais remis en cause.

C'est pourquoi, il lui demande de revenir sur ces suppressions de postes annoncées et de lui indiquer quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour garantir un niveau d'effectifs d'enseignants et de personnels administratifs suffisant dans l'intérêt des élèves.



La question est caduque