Allez au contenu, Allez à la navigation

Intervention de l'armée en vue de libérer des compatriotes pris en otage à l'étranger

13e législature

Question écrite n° 21819 de M. Luc Carvounas (Val-de-Marne - SOC-EELVr)

publiée dans le JO Sénat du 12/01/2012 - page 69

M. Luc Carvounas attire l'attention de M. le ministre de la défense et des anciens combattants sur l'intervention de l'armée en vue de libérer des compatriotes pris en otage à l'étranger. Il y a un an, deux Français sont morts au Mali après avoir été enlevés au Niger et suite à l'intervention de l'armée française dans des conditions qui demeurent floues.
Un an après la mort d'Antoine de Léocour et de Vincent Dolory, la vérité continue d'être voilée. La demande de levée du secret-défense n'a pas eu de réponse favorable et les familles des victimes et leurs avocats restent dans l'expectative. L'échec de cette mission d'intervention montre qu'il y a eu des failles majeures, dans le processus de libération des otages, au sein de notre armée.
Pour que la sécurité des Français soit garantie en dehors de nos frontières lorsqu'ils sont otages, et afin de redonner toute la confiance des Français envers leur armée, il lui demande s'il peut justifier le processus d'intervention de l'armée française qui a fait perdre la vie à deux de nos compatriotes ?

Transmise au Ministère de la défense



La question est caduque