Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation préoccupante des auxiliaires de vie scolaire et des emplois de vie scolaire

13e législature

Question écrite n° 21856 de M. Luc Carvounas (Val-de-Marne - SOC-EELVr)

publiée dans le JO Sénat du 19/01/2012 - page 149

M. Luc Carvounas attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur la situation préoccupante des auxiliaires de vie scolaire et des emplois de vie scolaire (EVS).

Lors de la deuxième conférence sur le handicap, le Gouvernement a soutenu que le nombre d'auxiliaire de vie scolaire (AVS) avait doublé. Or, le nombre d'AVS n'a fait qu'augmenter de 60 % à raison de contrats de plus en plus précaires. Les bénéficiaires de contrats aidés, qui ont doublé depuis 2007, ne disposent pas de formation et sont dans une situation encore plus précaire, avec des contrats à durée déterminée (CDD) de six mois à un an. Malgré leur bonne volonté, et sans une formation adéquate, ils ne peuvent malheureusement pas répondre aux attentes complexes d'un enfant handicapé.

Le Conseil de Prud'hommes d'Angers a donné raison, le 15 décembre 2011, à quarante EVS qui réclamaient une vraie formation et un statut moins précaire. Il lui demande donc ce que va faire le Gouvernement pour procurer une vraie formation et un statut stable aux personnes travaillant aux côtés d'enfants en situation de handicap.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque