Allez au contenu, Allez à la navigation

Fin de l'enseignement obligatoire de l'histoire-géographie en classe de terminale scientifique

13e législature

Question écrite n° 22162 de Mme Marie-Noëlle Lienemann (Paris - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2012 - page 265

Mme Marie-Noëlle Lienemann interroge M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative au sujet de la vive émotion dans l'enseignement secondaire que provoque la suppression programmée à la rentrée 2012 de l'histoire et de la géographie comme enseignements obligatoires pour les classes de terminale scientifique.
Cette suppression est fortement préjudiciable aux lycéens qui optent pour la filière scientifique, car elle entraîne une contraction en une année de deux années d'enseignements sur des volumes horaires déjà très réduits qui conduit à une trop forte simplification de l'histoire et de la géographie. Cette modification des programmes tant pour la classe de première que pour la classe de terminale scientifique peut ainsi priver ces lycéens d'une appréhension du monde moderne au regard notamment des évènements historiques du XXème siècle.
Aussi, elle lui demande quels arguments ont bien pu le conduire à un tel choix qui semble contraire au bon développement de la culture générale indispensable à tous et singulièrement aux scientifiques.
Elle lui demande, au regard de la mobilisation des professeurs d'histoire et de géographie, de surseoir à statuer sur cette décision préjudiciable afin d'engager la concertation des acteurs les plus concernés en vue de la restauration de ces enseignements en terminale scientifique.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque