Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir du groupement d'intérêt public EPRA

13e législature

Question écrite n° 22220 de M. Claude Jeannerot (Doubs - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2012 - page 276

M. Claude Jeannerot appelle l'attention de M. le ministre de la ville sur la situation du groupement d'intérêt public « Échanges et productions radiophoniques » (GIP EPRA).

La banque de programme EPRA, créée en 1992, est un outil permettant l'échange et la production radiophonique de 170 stations de radio associatives locales. À travers la diversité de leur programmation, ces radios assurent la promotion des valeurs républicaines, valorisent la parole des habitants des quartiers en difficulté et favorisent l'intégration des personnes issues de l'immigration.

La baisse drastique des financements accordés au GIP EPRA risque de faire disparaître cet outil citoyen, entraînant ainsi le licenciement de journalistes salariés et la suppression des revenus d'auteurs pour plus de 2 000 personnes.

Il souhaite connaître son sentiment sur l'avenir de ce GIP créé il y a 20 ans par le ministère des affaires sociales.

Transmise au Ministère de l'égalité des territoires et du logement



La question est caduque