Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir des succursales de la Banque de France

13e législature

Question écrite n° 22423 de M. Jean-Luc Fichet (Finistère - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 16/02/2012 - page 371

M. Jean-Luc Fichet appelle l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la situation de la Banque de France en Bretagne.

Dans le cadre du plan de restructuration qu'elle a mené à terme fin décembre 2006, la Banque de France a fermé sept implantations en Bretagne : Dinan, Fougères, Lorient, Morlaix, Pontivy, Quimper et Saint-Malo.

Aujourd'hui, il semble que le plan d'économie dans le cadre de la révision générale des politiques publiques ne soit pas terminé et qu'il entraîne de nouvelles fermetures de sites en Bretagne. Ainsi, le gouverneur de la Banque de France a annoncé le maintien d'une seule structure par département, soit la fermeture de 32 implantations dont les services encore en place à Lorient et Quimper.

Ces fermetures seraient dommageables au tissu économique de la région alors que l'expertise des personnels de la Banque de France est reconnue à la fois par les collectivités territoriales, les autorités consulaires et les organismes professionnels et que la crise financière de 2008 a montré l'importance d'une implantation de proximité.

Aussi, il lui demande de bien vouloir expertiser les conséquences d'une telle restructuration pour le développement des territoires et pour l'avenir des personnels qui ont déjà subi plusieurs plans de réduction des effectifs.

Transmise au Ministère de l'économie et des finances



La question est caduque