Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation en Martinique des personnels auxiliaires de vie scolaire ou occupant des emplois de vie scolaire

13e législature

Question écrite n° 22464 de M. Serge Larcher (Martinique - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 16/02/2012 - page 374

M. Serge Larcher attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur la situation, en Martinique, des personnels auxiliaires de vie scolaire (AVS) ou occupant des emplois de vie scolaire (EVS).

Depuis plusieurs années, ces personnels sous contrats aidés interviennent dans les collèges et lycées pour épauler les chefs d'établissement, contribuer au bon fonctionnement de la vie scolaire et accompagner les enfants en situation de handicap dans le cadre de leur parcours scolaire ou qui nécessitent une assistance pédagogique.

Malgré l'importance de leurs missions, en particulier auprès des enfants, ces catégories de personnels sont particulièrement précaires.

Les personnels sont recrutés parmi des chômeurs de longue durée pour une durée maximale de 24 mois.
Ils ne bénéficient ensuite d'aucune formation continue et donc à terme d'aucune perspective professionnelle, puisque le renouvellement de leur contrat n'est pas assuré. Cette situation est d'autant plus délicate que la Martinique connaît un taux de chômage deux à trois fois plus élevé que dans l'hexagone.

Par conséquent, il lui demande de lui indiquer les mesures qu'il compte prendre afin d'assurer à ces personnels un statut moins précaire et un accès à la formation comme à la professionnalisation.
Il convient de garantir à la fois une meilleure prise en charge des enfants et d'éviter à ces personnels de se retrouver sur un marché du travail très dégradé sans avoir bénéficié d'accompagnement pour leur insertion.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque