Allez au contenu, Allez à la navigation

Favoriser le dépistage de l'hémochromatose héréditaire

13e législature

Question écrite n° 22770 de M. Michel Berson (Essonne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 01/03/2012 - page 565

M. Michel Berson attire l'attention de M. le ministre du travail, de l'emploi et de la santé sur l'hémochromatose héréditaire (HH), véritable problème de santé publique non résolu. Première maladie congénitale, elle atteint, en moyenne, un sujet sur 300 en France, soit 180 000 personnes. Cette maladie est l'une des plus simples à diagnostiquer par le test de saturation de la transferrine, dont le traitement est efficace et peu onéreux. Mais elle reste méconnue, puisque 8 000 malades sont traités sur les 180 000 estimés en France. Ce paradoxe tient à l'absence de dépistage biologique (fait dans d'autres maladies génétiques).
L'hémochromatose héréditaire figure sur la liste des affections de longue durée bénéficiant d'un remboursement à 100 %. Mais le test génétique n'est pas encore remboursé. Ce fait est un sérieux handicap au dépistage familial.
Il lui demande quelles mesures il entend prendre pour permettre à des milliers de Français d'avoir accès plus facilement au dépistage.

Transmise au Ministère du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social



La question est caduque