Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation financière préoccupante de l'ONDIF

13e législature

Question écrite n° 23168 de M. Luc Carvounas (Val-de-Marne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 29/03/2012 - page 767

M. Luc Carvounas attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur la réduction des moyens mis à la disposition de l'Orchestre national d'Île-de-France (ONDIF).

Créé en 1974 à l'initiative de Marcel Landowski, alors directeur de la musique d'André Malraux, l'ONDIF a pour mission d'apporter et de faire découvrir la musique symphonique sur le territoire régional francilien.

Or, en octobre 2011, la direction régionale des affaires culturelles (DRAC) a annoncé une réduction de la subvention de 700 000 euros, soit 33 % de la subvention totale de l'État sur quatre ans. Cette réduction de moyens impacte durement l'action menée par l'ADIAM, association départementale d'information et d'actions musicales créée à l'initiative conjointe du département du Val-de-Marne et de l'État en concertation avec les milieux de la musique et de la danse.

L'ADIAM qui intervient dans les collèges afin de faire découvrir la musique classique aux collégiens exprime la profonde inquiétude de devoir arrêter tous ses efforts d'accès à la musique classique pour les élèves résidant dans les quartiers difficiles.

Il lui demande donc quels moyens seront mis à la disposition de l'ONDIF afin de continuer à promouvoir la musique classique dans le département du Val-de-Marne.

Transmise au Ministère de la culture et de la communication



La question est caduque