Allez au contenu, Allez à la navigation

Sécurité aéroportuaire

13e législature

Question écrite n° 23303 de M. Luc Carvounas (Val-de-Marne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 12/04/2012 - page 902

M. Luc Carvounas attire l'attention de M. le ministre auprès du ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports, sur la sécurité aéroportuaire en France.

Le 26 mars 2012, Canal+ diffusait dans l'émission Spécial Investigation un documentaire intitulé « Terrorisme : les failles des aéroports ». C'est avec stupéfaction que chacun a pu constater les importants dysfonctionnements de nos aéroports en matière de sécurité.

Ces manquements graves ont notamment été relevés dans la zone de fret de l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Ainsi, alors que des postes d'inspection filtrage (PIF) dotés d'appareils à rayons X devraient être installés afin de contrôler les allers et venues des personnels, la zone de fret reste accessible à n'importe quelle personne étrangère au service et offre par là même une zone d'accès au tarmac.

Force est donc de constater que les économies budgétaires des entreprises se font au détriment de la sécurité des passagers.

Outre le reportage de Canal+, M. le député Charles de Courson - alors rapporteur du budget du transport aérien - avait dès 2004 pointé du doigt les failles de sécurité des aéroports. Il avait lui-même procédé à des tests similaires à ceux des journalistes de Canal+ et révélant les mêmes conclusions. Il semblerait que cette alerte n'ait pas suscité l'intérêt du Gouvernement jusqu'à lors.

Il lui demande ce que le Gouvernement entend prendre comme mesures d'urgence pour renforcer la sécurité dans les aéroports.

Transmise au Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie



La question est caduque