Allez au contenu, Allez à la navigation

Candidature au CAPES par voie interne

13e législature

Question écrite n° 23487 de M. Bruno Retailleau (Vendée - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 03/05/2012 - page 1038

M. Bruno Retailleau attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur les difficultés rencontrées par les candidats par voie interne au certificat d'aptitude au professorat de l'enseignement du second degré (CAPES) suite aux nouvelles conditions qui régissent son accès depuis le décret n° 2009-915 du 28 juillet 2009, à savoir l'exigence, en plus des trois années de service public, d'un master ou diplôme équivalent.

Cette condition, impérative pour les seuls candidats recrutés après le 30 juillet 2009, impose aux professeurs suppléants non titulaires d'un master une reprise de formation en parallèle des suppléances qu'ils doivent assurer au cours de l'année.

À l'heure où chacun déplore les difficultés liées au recrutement des professeurs, ces obstacles à la titularisation d'enseignants suppléants paraissent incohérents, puisque les candidats sont contraints soit de repousser leur candidature au CAPES, soit d'abandonner les remplacements pour se consacrer à l'obtention plus rapide d'un diplôme non exigé pour certains autres postulants.

Aussi, il lui demande s'il envisage de prendre des dispositions qui tiennent davantage compte des contraintes qui s'imposent à une catégorie de candidats internes et notamment de leur permettre d'accéder au concours dès lors qu'ils jouissent d'une expérience au sein du service public.

Transmise au Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche



La question est caduque