Allez au contenu, Allez à la navigation

Suppression d'une classe maternelle à La Destrousse

13e législature

Question écrite n° 23506 de M. Roland Povinelli (Bouches-du-Rhône - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 03/05/2012 - page 1038

M. Roland Povinelli attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative sur l'annonce de suppression d'une classe maternelle de l'école de La Destrousse, dans les Bouches-du-Rhône, pour la rentrée 2012. Concrètement, la fermeture de cette classe génèrerait le redéploiement des effectifs d'une classe de grande section-CP vers les classes élémentaires, augmentant de ce fait les effectifs tout en créant une surcharge déjà constatée, portant les effectifs à plus de trente élèves en moyenne. De plus, la commune comptera très prochainement de nouvelles familles qui s'installeront dans des logements dont les constructions individuelles et collectives s'achèvent. Enfin, le dernier recensement fait passer la population de La Destrousse de 2 780 à 3 010 habitants. Cette augmentation de la population va entraîner une hausse à court, moyen et long terme du nombre d'élèves scolarisés dans l'école communale et ce, en totale contradiction avec le suivi individuel des enfants voulu par l'éducation nationale. La suppression d'une classe est donc contraire, non seulement à la qualité de l'enseignement, mais également à la logique. C'est une décision qui fait fi de toute projection raisonnable vers l'avenir.
En conséquence, il lui demande de revenir sur cette décision et de rendre à l'école de La Destrousse la classe qui lui a été supprimée.

Transmise au Ministère de l'éducation nationale



La question est caduque