Allez au contenu, Allez à la navigation

Pérennisation de la Fédération française des maisons de la jeunesse et de la culture

14e législature

Question écrite n° 00227 de Mme Corinne Bouchoux (Maine-et-Loire - ECOLO)

publiée dans le JO Sénat du 05/07/2012 - page 1461

Mme Corinne Bouchoux attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la pérennisation de la Fédération française des maisons de la jeunesse et de la culture (FFMJC).

La FFMJC a été créée en 1948 à l'initiative d'André Philip à la suite de la « République des jeunes » 1944, mouvement issu de la Résistance. Avec la Confédération des maisons des jeunes et de la culture de France (CMJCF) elles forment un maillage national de 1 500 MJC locales.

Les MJC ont pour objectif la responsabilisation et l'autonomie des citoyens. Elles ont la capacité à réunir et à mettre en mouvement des citoyens et à développer des initiatives nouvelles et innovantes. Elles veulent lier jeunesse et culture dans une perspective d'éducation populaire.

LA FFMJC représente 560 MJC adhérentes, 12 500 bénévoles et 2 500 emplois. Elle compte 166 500 adhérents, dont 40 000 adhérents entre 16 et 25 ans et plus de deux millions d'usagers. 500 000 jeunes sont engagés dans des projets et les actions des MJC. Enfin, la FFMCJ emploie directement 120 directeurs et directrices de MJC.

Malgré cette vitalité démocratique, nous assistons aujourd'hui à une disparition programmée d'un mouvement historique de l'éducation populaire causé essentiellement par un désengagement progressif de l'État.
L'attestent la suppression de la subvention nationale « tête de réseau » et la modification profonde du financement des postes de direction avec, à l'origine, un cofinancement 50 % collectivités, 50 % État (dispositif FONGEP) ramené aujourd'hui à 10 % État et 90 % collectivités.

Aujourd'hui les collectivités n'ont plus les moyens de pallier ce désengagement progressif et continuel de l'État. C'est tout un pan de l'histoire de l'éducation populaire de notre pays qui est sur le point de disparaître et, avec elle, la volonté de transmettre une culture politique à chaque citoyen, de permettre son émancipation, de trouver sa place au sein de la cité et de lutter notamment contre toutes les formes d'oppression.

Elle lui demande quels moyens il compte mettre en œuvre afin de sauvegarder cette fédération et s'il compte réaffirmer le rôle essentiel joué par l'éducation populaire dans l'éducation, au sens le plus large du terme, de l'ensemble des citoyennes et citoyens, en replaçant par exemple les fédérations dans le volet régalien de l'éducation.


Transmise au Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative



Réponse du Ministère des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative

publiée dans le JO Sénat du 20/09/2012 - page 2054

La fédération française des maisons de la jeunesse et de la culture (FFMJC) bénéficie d'un soutien national significatif dans le cadre d'une convention pluriannuelle d'objectifs pour les années 2010-2012 conclue avec le ministère chargé de la jeunesse. En 2010 et 2011, l'association a reçu une subvention annuelle de 276 000 euros. Un montant identique est prévu au titre de l'année 2012 : le versement de l'avance de 50 % a été effectué en mars et le versement du solde interviendra après analyse des comptes et des éléments de bilan se rapportant à l'exercice précédent. L'évaluation de ce partenariat se fera au cours du dernier trimestre de cette année. La FFMJC bénéficie également de la part du ministère de sept unités de subventions « jeunesse et éducation populaire », soit 50 148 euros annuels versés par l'intermédiaire du FONJEP. Ces unités de subventions arriveront à échéance à la fin de l'année et un travail d'évaluation va être mené par l'administration en vue de leur renouvellement. Au niveau local, les structures affiliées au réseau de la FFMJC (13 fédérations régionales et 650 MJC qui déclarent 12 500 bénévoles et élus, 230 000 adhérents et 2 millions d'usagers) bénéficient par ailleurs de 173,5 unités de subvention versées par l'intermédiaire du FONJEP, soit un total réparti de 1,24 million d'euros. L'actuelle convention pluriannuelle conclue avec la FFMJC prévoit explicitement le soutien à sa tête de réseau. De nombreuses maisons de jeunes et de la culture du réseau FFMJC bénéficient en outre des moyens accordés au niveau local par les services déconcentrés en raison notamment des initiatives développées en matière de citoyenneté et d'éducation populaire. L'État continuera d'accompagner et de soutenir cette fédération en restant attentif à sa gestion et aux efforts de restructuration qu'elle a déjà engagés.