Allez au contenu, Allez à la navigation

Reconnaissance de la masso-kinésithérapie au niveau master 2

14e législature

Question écrite n° 00903 de Mme Élisabeth Lamure (Rhône - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 19/07/2012 - page 1609

Mme Élisabeth Lamure attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur la reconnaissance de la masso-kinésithérapie au niveau master 2.
La profession de masseur-kinésithérapeute est une profession prescrite, mais le masseur-kinésithérapeute a la liberté du choix de ses techniques, pourvu qu'elles soient étayées.
Aujourd'hui, le niveau master est le minimum requis par la profession, le niveau licence ne correspondant pas au niveau actuel d'enseignement.
En outre, la profession de masseur-kinésithérapeute a été créée en prenant pour base les infirmiers spécialisés qui, eux, ont obtenu le grade de master.
En conséquence, elle lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures que le Gouvernement entend prendre afin que le grade de master soit reconnu pour la formation initiale en masso-kinésithérapie.



Réponse du Ministère des affaires sociales et de la santé

publiée dans le JO Sénat du 15/11/2012 - page 2592

Toutes les professions paramédicales sont actuellement engagées dans une démarche de réingénierie de leur formation dans la perspective d'une reconnaissance de leur cursus à un grade universitaire et de leur intégration dans le schéma licence-master-doctorat. S'agissant des masseurs-kinésithérapeutes, ce travail a démarré en 2008 sur la base du référentiel d'activités et de compétences, et s'est poursuivi avec d'importants travaux sur le référentiel de formation conduits par le ministère de la santé en partenariat avec les professionnels. À ce jour, le programme de formation et les textes relatifs au diplôme d'État sont en cours de finalisation. La ministre aura prochainement l'occasion de préciser la suite du calendrier relatif à la ré-ingénierie du diplôme d'État de masseur-kinésithérapeute.