Allez au contenu, Allez à la navigation

Possibilité de déléguer le service de restauration des malades

14e législature

Question écrite n° 00996 de M. Bernard Piras (Drôme - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 26/07/2012 - page 1678

M. Bernard Piras attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé ur le fait que le guide des contrats publics de restauration collective (n° J4-05 du 31 mars 2005) précise, page 66, que « la restauration des usagers du secteur hospitalier est liée à la mission d'hébergement remplie par les établissements publics de santé, en vertu de l'article L. 6111-2 du code de la santé publique. Ce service public relève de la compétence des établissements publics de santé. Il n'est pas délégable, la fonction restauration collective étant considérée comme trop directement liée aux missions de soins ». Cette précision apportée par ce guide découle d'un avis du Conseil d'État du 16 juin 1994 (CE, 16 juin 1994, n° 3561001 - avis). Indépendamment des caractéristiques propres que doit présenter un contrat de délégation de service public, telles que prévues à l'article L. 1411-1 du code général des collectivités territoriales, le problème se pose de savoir si, en l'état de la législation actuelle, la restauration des malades peut être déléguée à un tiers public ou privé. En conséquence, il lui demande de bien vouloir préciser si, à son avis, la restauration hospitalière peut faire l'objet d'un contrat de délégation de service public.

Transmise au Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.