Allez au contenu, Allez à la navigation

Réhabilitation des réseaux de desserte DFCI

14e législature

Question écrite n° 01451 de Mme Danielle Michel (Landes - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 09/08/2012 - page 1789

Mme Danielle Michel attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt sur le besoin de moyens financiers et humains qu'exprime l'Union landaise DFCI (défense de la forêt contre les incendies) pour remettre en état ses réseaux dans le département des Landes.

Elle rappelle que ces réseaux (pistes, fossés, ponts, points d'eau) ont été détériorés par les conséquences directes de la tempête Klaus ainsi que par leur utilisation intensive pour réparer les dégâts de cette tempête et répondre, en urgence, aux attaques de scolytes.

Elle souligne qu'une grande majorité de ces réseaux de desserte servent également pour la protection des territoires et des populations contre la propagation des incendies de forêts.

Elle demande quelles mesures peuvent être prises pour remettre l'ensemble des réseaux DFCI en état et, ainsi, protéger le massif forestier et les populations et, également, maintenir des conditions d'exploitation à un coût compétitif.



Réponse du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt

publiée dans le JO Sénat du 06/09/2012 - page 1941

Le réseau dense des pistes forestières publiques et privées du massif forestier des Landes de Gascogne et celui du département des Landes en particulier a une double vocation. Il facilite tout au long de l'année la mise en œuvre d'une gestion sylvicole intensive (travaux, coupes, exploitations forestières et transport des bois récoltés). En période de danger météorologique d'incendie du couvert végétal, notamment lors de la survenue de départs de feux de forêt, il permet au service départemental d'incendies et de secours (SDIS) d'intervenir très rapidement et massivement en bordure de la parcelle forestière concernée. Les sapeurs-pompiers pouvant rester à bord des engins de lutte peuvent ensuite pénétrer au sein du peuplement forestier au plus près du feu naissant à éteindre. Les associations syndicales autorisées (ASA) regroupées en unions départementales sont en charge de l'entretien des dispositifs d'équipements de défense des forêts contre les incendies (DFCI) et des dispositifs d' aménagement rural d'intérêt général. Sitôt après la tempête Klaus (janvier 2009) les représentants des propriétaires forestiers sylviculteurs et des groupements des ASA ont appelé l'attention des autorités locales et nationales sur les besoins de remise en état de la forêt landaise et en particulier de son réseau de pistes forestières. La continuité des itinéraires du réseau principal des routes et pistes forestières et fossés a été rétablie en première urgence de façon à désenclaver les populations résidant dans les zones forestières. Ensuite, en prévision du nettoyage des parcelles forestières endommagées et du rétablissement des dispositifs de DFCI et des possibilités d'interventions opérationnelles du SDIS, le réseau secondaire des pistes forestières a été dégagé des bris et chablis pouvant encore constituer des obstacles à la desserte des parcelles par les véhicules et engins d'intervention. Depuis les travaux de nettoyage des parcelles ont été réalisés et les travaux de reconstitution des pinèdes sont lancés avec les aides du programme de développement rural hexagonal (PDRH). De même, les travaux de réfection de la surface des pistes endommagées, également éligibles aux aides nationales du PDRH au titre des investissements forestiers, ont débuté.