Allez au contenu, Allez à la navigation

Absence de la FNPF lors de la conférence environnementale

14e législature

Question écrite n° 02373 de M. Alain Fauconnier (Aveyron - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 11/10/2012 - page 2212

M. Alain Fauconnier attire l'attention de Mme la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie sur l'absence de la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF) lors de la conférence environnementale des 14 et 15 septembre 2012. La légitimité de la FNPF -un des plus importants mouvements associatifs français comptant plus de 1,4 millions de pratiquants- à figurer parmi les acteurs environnementaux à part entière n'est plus à démontrer. Alors qu'un premier pas avait été réalisé lors de la nouvelle composition du Conseil économique, social et environnemental en y intégrant les pêcheurs, la conférence environnementale constituait pourtant une occasion inespérée de construire, dans l'intérêt de l'environnement, une gouvernance équilibrée. C'est pourquoi il la remercie de bien vouloir lui donner la position du Gouvernement sur ce sujet.



Réponse du Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie

publiée dans le JO Sénat du 25/04/2013 - page 1338

La Fédération nationale de la pêche en France et de la protection du milieu aquatique (FNPF) a été créée par la loi sur l'eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006. Conformément à l'article L. 434-5 du code de l'environnement, elle regroupe toutes les fédérations départementales de pêche et de protection du milieu aquatique pour assurer leur représentation et coordonner leurs actions. En raison de sa mission de promotion et de défense de la pêche de loisir, elle participe à la protection et à la gestion durable du milieu aquatique et contribue, notamment financièrement, à des actions de gestion équilibrée, de protection et de surveillance du patrimoine piscicole, ainsi qu'à des actions de formation et d'éducation à l'environnement. Compte tenu de son action en faveur du milieu aquatique, elle a été invitée à la Conférence environnementale de septembre 2012 et a participé à la table ronde « Faire de la France un pays exemplaire en matière de reconquête de la biodiversité ». Une délégation de la FNPF a en outre été reçue le 1er août 2012 par la ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et le 8 novembre 2012 par le Premier ministre. Elle est par ailleurs pleinement associée aux suites qui sont données à la Conférence environnementale, notamment en matière d'évolution de la gouvernance de la biodiversité et de suivi du processus de préfiguration puis de création de la future Agence française de la biodiversité.