Allez au contenu, Allez à la navigation

Calendrier de livraison du programme Scorpion

14e législature

Question orale n° 1163S de M. Claude Nougein (Corrèze - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 11/06/2015 - page 1353

M. Claude Nougein attire l'attention de M. le ministre de la défense sur le calendrier de livraison du programme « Scorpion ». Aujourd'hui, le programme prévoit de commander 780 véhicules blindés multi-rôles (VBMR) et 110 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC), à compter de 2014, avec les premières livraisons pour 2018. Il lui demande combien de véhicules blindés sont prévus d'être livrés à l'armée de terre à partir de 2018 et quelles seront les premières bases de défense à être équipées. Il lui demande, en outre, quel sera le rythme des livraisons par la suite et quand le 126ème régiment d'infanterie de Brive-la-Gaillarde sera équipé du programme « Scorpion », sachant que cette unité devait être prioritaire.



Réponse du Secrétariat d'État, auprès du ministère de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire

publiée dans le JO Sénat du 28/10/2015 - page 9926

M. Claude Nougein. Cette question a pour objet d'évoquer le calendrier de livraison du programme Scorpion, au sein de notre armée de terre.

Le ministre de la défense, M. Jean-Yves Le Drian, a annoncé le 5 décembre 2014 le lancement du programme Scorpion, intégré dans le projet Armée de terre 2020.

Ce programme permettra à l'armée de terre de moderniser les capacités de combat du groupement tactique interarmes, le GTIA. Cela passe par le renouvellement, à compter de 2018, du parc actuel de véhicules blindés - cela paraît très nécessaire - via l'acquisition de nouveaux moyens, notamment le véhicule blindé multi-rôles, ou VBMR, et l'engin blindé de reconnaissance et de combat, ou EBRC, ainsi que par la modernisation des chars Leclerc, qui devrait favoriser leur maintien opérationnel au sein des forces jusqu'en 2040.

La première tranche du contrat concerne le développement du VBMR, le véhicule blindé multi-rôles, baptisé « Griffon », et de l'EBRC, l'engin blindé de reconnaissance et de combat, baptisé « Jaguar ».

À ce titre, le calendrier prévoit de commander, dans un premier temps, 780 VBMR et 110 EBRC, avec les premières livraisons prévues pour 2018. Ces véhicules seront progressivement livrés jusqu'en 2025, dont 92 VBMR sur la période de l'actuelle loi de programmation militaire.

Monsieur le secrétaire d'État, combien de véhicules blindés est-il prévu de livrer à l'armée de terre à partir de 2018 et quel sera le rythme de livraison par la suite ? En outre, quelles seront les premières bases de défense à être équipées ?

Enfin, il avait été précisé que le 126e régiment d'infanterie de Brive, très actif dans les opérations extérieures, serait l'un des tout premiers régiments à être dotés de ces véhicules. Permettez au sénateur de la Corrèze de vous demander quand ce régiment d'infanterie recevra ses premiers équipements.

M. le président. La parole est à M. le secrétaire d'État.

M. Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants et de la mémoire. Monsieur le sénateur, ne pouvant être présent au Sénat ce matin, M. le ministre de la défense m'a chargé de vous répondre.

La modernisation et le renouvellement des équipements de nos forces de contact constituent une nécessité pour le maintien de nos capacités d'action. Dans ce cadre, Scorpion doit équiper le cœur des groupements tactiques interarmes médians à partir de 2018 - le VBMR Griffon - et de 2020 - l'EBRC Jaguar -, en remplacement des véhicules de l'avant blindé, ou VAB, et des engins blindés à roues AMX 10RC et Sagaie en service depuis quarante ans.

Structurant pour les forces terrestres, le programme Scorpion répond spécifiquement à ce besoin de renouvellement des capacités de premier rang de combat terrestre, notamment des moyens des GTIA.

Dans un souci de performance collective accrue, il permettra de doter l'armée de terre de plates-formes connectées, à l'instar de ce qui est déjà fait dans le domaine naval et aéroporté.

La première étape du programme Scorpion, dont le lancement a été approuvé l'an dernier, permettra notamment d'acquérir le système d'information et de combat Scorpion, ou SICS, fédérant les plates-formes et les combattants autour d'un unique système d'information et favorisant un partage immédiat de l'information.

Le programme Scorpion permettra aussi de développer et d'acquérir 780 véhicules blindés multi-rôles lourds, baptisés « Griffon », et 200 véhicules blindés multi-rôles légers, destinés à remplacer les véhicules de l'avant blindé, les VAB, avec l'objectif de pouvoir projeter, dès 2021, le premier GTIA équipé de Griffon.

Par ailleurs, le programme Scorpion permettra de développer et d'acquérir 110 engins blindés de reconnaissance et de combat, baptisés « Jaguar », destinés à remplacer les chars légers AMX 10RC et Sagaie, ainsi que les VAB HOT, avec l'objectif de pouvoir projeter dès 2023 le premier GTIA équipé de Jaguar.

Enfin, le programme Scorpion permettra de rénover le char Leclerc.

Où en sommes-nous ?

Le marché de développement des Griffon et des Jaguar a été notifié à la fin de l'année 2014 et le marché de rénovation des chars Leclerc en mars 2015.

La production des véhicules sera, quant à elle, commandée en 2017 pour les Griffon et les Jaguar et, en 2018, pour le char Leclerc.

Cela permettra d'avoir, dès 2018, la livraison des tout premiers exemplaires du Griffon avec, ensuite, une cadence de livraison d'environ une centaine par an à partir de 2019.

Concernant le Jaguar, les premiers exemplaires arriveront en 2020 et la production sera, par la suite, d'environ une vingtaine par an.

De manière simultanée, les premiers chars Leclerc rénovés seront attendus en 2020 avec, par la suite, une livraison moyenne de 25 exemplaires par an.

Il est à noter que le plan de livraison prévisionnel des VBMR Griffon et des EBRC Jaguar tient compte des capacités de production, de qualification, d'adoption et de financement. De plus, la montée en puissance des unités Scorpion et le plan d'équipement ont été anticipés par l'armée de terre, en cohérence avec le calendrier des infrastructures.

À ce titre, le 126e régiment d'infanterie de Brive doit aujourd'hui être équipé du VBMR Griffon à compter de 2021, une fois son infrastructure prête. Il reste bien entendu prioritaire au regard d'autres régiments, qui ne seront équipés qu'à partir de 2024-2025.

M. le président. La parole est à M. Claude Nougein.

M. Claude Nougein. Monsieur le secrétaire d'État, votre réponse a été relativement précise, et je vous en remercie.

Comme vous l'avez souligné, nos engins blindés sont très anciens. Certains ont plus de quarante ans, et l'on se demande comment ils peuvent fonctionner, notamment sur les théâtres d'opérations extérieures ! Il est donc vraiment important de tenir le programme que vous avez présenté.