Allez au contenu, Allez à la navigation

Desserte de la gare de La Souterraine

15e législature

Question écrite n° 08258 de M. Éric Jeansannetas (Creuse - SOCR)

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2018 - page 6544

M. Éric Jeansannetas attire l'attention de Mme la ministre, auprès du ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, chargée des transports sur la desserte de la gare de La Souterraine. Depuis le 10 décembre 2018, le train 3634 a vu son arrêt supprimé dans cette gare en raison de travaux à Vierzon et entre le Palais-sur-Vienne et Saint-Sulpice, et ce jusqu'à fin mars 2019. Les agents de la SNCF n'ont été informés que le 7 décembre de cette décision et parmi les usagers qui avaient déjà acheté des billets pour cette période, seuls ceux dont les coordonnées étaient connues ont pu être informés. Cette situation est très mal vécue car rien ne semble justifier la suppression de cet arrêt, sinon un désintérêt de la direction de la SNCF pour les habitants du département de la Creuse et du nord de la Haute-Vienne. Les trains permettant de se rendre à Paris en direct au départ de La Souterraine étant peu nombreux (dont un train éco pour lequel le billet ne peut être acheté que sur internet), ce nouvel incident fait craindre pour l'avenir de la gare de La Souterraine déjà fragilisée par les suppressions de postes. C'est pourquoi il lui demande quelles mesures elle envisage de prendre pour permettre le rétablissement au plus vite de l'arrêt du train 3634 en gare de La Souterraine, et plus généralement pour assurer une meilleure desserte ferroviaire du département de la Creuse.

Transmise au Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports



Réponse du Secrétariat d'État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des transports

publiée dans le JO Sénat du 09/01/2020 - page 186

A la demande de l'Etat pour rattraper plusieurs décennies de sous-investissement, SNCF Réseau s'est engagé dans une démarche de travaux de régénération et de modernisation sur la ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse de plus de 1,6 milliard d'euros durant les années 2018 à 2025. Ces travaux ont un fort impact capacitaire sur les offres TET Intercités et les différentes activités TER de la ligne ponctuellement pour la desserte de certaines gares ou de plus longue durée concernant des allégements du nombre d'allers-retours sur la ligne. Concernant les travaux dans les secteurs de Vierzon, de Palais-sur-Vienne et de Saint-Sulpice organisés entre fin 2018 et le printemps 2019, leurs impacts capacitaires ont conduit à la suppression de l'arrêt en gare de La Souterraine sur le train SNCF Intercités 3634 de mi-décembre 2018 à fin mars 2019. L'arrêt du train 3634 a été rétabli dès début avril 2019. Durant cette période, l'accès à Paris était effectif par les trains à réservation classique : 3604 à 5h35 pour une arrivée à Paris à 8h21, 3624 à 7h39 pour une arrivée à 10h21, 3654 à 15h39 pour une arrivée à 18h21 et 3684 à 19h39 pour une arrivée à 22h37, auxquels s'ajoute le train Intercités Eco (à réservation internet) de mi-journée à 14h37 pour une arrivée à 17h24. Dans le cadre de la démarche « schéma directeur » de la ligne Paris-Limoges-Toulouse, la desserte de la gare de La Souterraine fera l'objet d'une amélioration de temps de parcours d'environ 10 minutes et d'un train supplémentaire vers Paris à l'horizon 2025. Le déploiement au même horizon de nouvelles rames automotrices à haut niveau de confort, financées par l'État à hauteur de 450 millions d'euros environ, contribuera également à l'amélioration de la desserte ferroviaire du département de la Creuse.