Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de l'académie de France à Rome

15e législature

Question écrite n° 08298 de Mme Catherine Dumas (Paris - Les Républicains)

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2018 - page 6520

Mme Catherine Dumas appelle l'attention de M. le ministre de la culture sur l'avenir de l'académie de France à Rome-villa Médicis.
Elle rappelle que l'académie de France à Rome, créée en 1666 par Louis XIV, avait pour mission fondatrice d'accueillir les artistes ayant remporté le premier prix de Rome.
Elle souligne qu'aujourd'hui cette résidence artistique a pour vocation d'accueillir des pensionnaires artistes et chercheurs spécialistes en architecture, peinture, musique, histoire de l'art, pendant douze mois, pour leur permettre de poursuivre leurs travaux, études et recherches.
Elle note que la direction actuelle reste vacante après le départ mouvementé de la précédente titulaire du poste en septembre 2018.
Elle précise qu'un rapport sur les résidences artistiques de la République du président du conseil d'administration de la villa Médicis propose de redéfinir les missions de ces résidences pour en faire un levier d'influence économique et diplomatique.
Elle souhaite donc connaître les mesures retenues par le ministère de la culture et leur délai d'application pour préserver ce patrimoine national, vitrine culturelle de la France en Italie.

Transmise au Ministère de la culture



Réponse du Ministère de la culture

publiée dans le JO Sénat du 29/10/2020 - page 4970

Établissement pluriséculaire consacré au soutien à la création et à la recherche, l'Académie de France à Rome (AFR) exerce une mission de préservation et de valorisation du patrimoine exceptionnel que constitue la Villa Médicis à Rome. Lieu de recherche et de création, l'AFR accueille chaque année en résidence des artistes, des auteurs et des chercheurs, dans les conditions définies par le ministre de la culture. Afin de contribuer à la notoriété de ces pensionnaires et donner au plus grand nombre accès au patrimoine dont l'AFR a la garde, l'établissement public est aussi chargé d'établir une programmation culturelle à destination de publics variés. Unique opérateur de l'État sous tutelle du ministère de la culture ayant son siège à l'étranger, l'AFR constitue également un outil de rayonnement de la culture française en Europe et à l'international. Aucune de ces missions fondamentales n'est remise en cause. Monsieur Sam Stourdzé, nommé à la direction de l'établissement par décret du Président de la République, du 13 août 2020, a pris ses fonctions le 1er septembre 2020. Il prépare un projet artistique et culturel pour l'établissement, en tenant compte des orientations fixées par le ministère et en dialogue avec ce dernier. Par ailleurs, tenant compte des préconisations formulées par Monsieur Thierry Tuot, Conseiller d'État, à l'issue de la mission qui lui a été confiée par le Président de la République portant sur les résidences artistiques, le ministère de la culture a mis en place une mission temporaire destinée à permettre une meilleure articulation et une observation plus précise des dispositifs existants au niveau national et international. Une réforme des statuts de l'établissement est en cours de préparation par les services du ministère de la culture en lien avec l'établissement avec l'objectif de renforcer ses missions et les moyens d'action pour leur mise en œuvre.