Allez au contenu, Allez à la navigation

Abandon des nanomatériaux superflus dans l'alimentation

15e législature

Question écrite n° 16875 de Mme Françoise Férat (Marne - UC)

publiée dans le JO Sénat du 25/06/2020 - page 2901

Mme Françoise Férat interroge M. le ministre des solidarités et de la santé sur l'abandon des usages superflus des nanomatériaux dans l'alimentation.
Au regard des préoccupations pour la santé que leur utilisation suscite, l'enquête de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (ANSES) propose un état des lieux de la présence des nanomatériaux dans l'alimentation. Leur utilisation est en plein essor dans le secteur industriel et des produits de santé. Depuis la fin des années 1990, un nombre accru de nanomatériaux sont intégrés dans la composition de produits de la vie courante et notamment de produits alimentaires. Ainsi, compte tenu des incertitudes sur les risques qu'ils représentent, l'ANSES incite à « limiter l'exposition des consommateurs en évitant les usages superflus de nanomatériaux dans l'alimentation ».
Outre l'interdiction du dioxyde de titane comme additif alimentaire depuis le 1er janvier 2020, elle lui demande quelles mesures compte prendre le Gouvernement pour appliquer la recommandation d'éviter les nanomatériaux superflus dans l'alimentation.

Transmise au Ministère de l'économie, des finances et de la relance



En attente de réponse du Ministère de l'économie, des finances et de la relance.