Allez au contenu, Allez à la navigation

Fermeture des cinémas indépendants

15e législature

Question écrite n° 17553 de Mme Françoise Férat (Marne - UC)

publiée dans le JO Sénat du 06/08/2020 - page 3442

Mme Françoise Férat attire l'attention de Mme la ministre de la culture sur la fermeture des cinémas indépendants touchés par la baisse drastique de leurs recettes.
Après la période de confinement, durant laquelle les aides de l'État (chômage partiel, prêt garanti par l'État et mesures suspensives relatives aux emprunts bancaires assorties de coûts élevés supplémentaires) ont permis aux exploitants indépendants de limiter les pertes, les cinémas ont été autorisés à rouvrir le 22 juin 2020.
Depuis cette date, ils sont confrontés à une baisse abyssale des entrées et des recettes (- 80 % en moyenne nationale) en raison notamment d'une frilosité compréhensible des spectateurs à fréquenter les salles obscures et d'une offre peu diversifiée et faiblement attractive de films. Les professionnels ont tout mis en œuvre pour réduire leurs frais généraux mais cela ne suffit pas. Avec 20 % du chiffre d'affaires habituel, ils ouvrent tous les jours « à perte ». Les propriétaires de salles de cinémas indépendantes privées n'ont pas, hélas, les réserves financières des grands groupes d'exploitation. Importants dans le paysage de nos communes, ils sont fragilisés par la situation actuelle et doivent bénéficier d'un soutien de l'État pour surmonter la crise.
C'est pourquoi, il est indispensable que des mesures de sauvegarde et de relance spécifiques à cette activité soient prises par les pouvoirs publics. Il en va de l'avenir de ces salles, garantes de la diffusion culturelle et cinématographique sur notre territoire et vectrices d'attractivité économique. Elle lui demande les intentions du Gouvernement en la matière.



En attente de réponse du Ministère de la culture.