Allez au contenu, Allez à la navigation

Journée nationale de l'agriculture

15e législature

Question écrite n° 20664 de M. Claude Kern (Bas-Rhin - UC)

publiée dans le JO Sénat du 11/02/2021 - page 849

M. Claude Kern demande à M. le ministre de l'agriculture et de l'alimentation l'instauration d'une journée nationale de l'agriculture.
La France est le premier producteur agricole de l'Union européenne, devant l Allemagne et l'Italie, avec une production estimée à 73 milliards d'euros (2018). L'agriculture française figure parmi les leaders mondiaux en termes qualitatifs, nutritionnels ou environnementaux. Source majeure d'emplois, 564 000 exploitants et 824 000 vivent et travaillent dans les fermes.
Malgré ces performances, les métiers de l'agriculture sont peu connus et reconnus des citoyens. La crise sanitaire a permis, si besoin était, de mieux prendre conscience de la valeur de notre agriculture, de sa capacité à produire des produits de qualité tracés.
Cela s'est notamment traduit par une volonté de « manger local », de privilégier les circuits courts. Grâce à la compétence de ses agriculteurs, à la richesse agronomique, à la diversité des territoires, à l'organisation de toute la chaîne de transformation comme de distribution, l'agriculture française est en capacité de répondre à cette demande de proximité et d'offrir une palette de produits de qualité.
Or, pour cette forme d'agriculture, qui renforce le lien entre le consommateur et le producteur et permet une augmentation des marges grâce à une rémunération directe du producteur, perdure, il faut qu'elle soit soutenue. Pour que les métiers de l'agriculture, les compétences et les débouchés qu'ils représentent soient mieux identifiés, il faut qu'ils soient soutenus.
C'est pourquoi il lui demande d'instaurer une journée nationale de l'agriculture.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de l'alimentation

publiée dans le JO Sénat du 01/04/2021 - page 2181

L'agriculture et l'agroalimentaire sont des domaines clés en France. Avec 16 % des terres cultivées d'Europe et 1,5 million de salariés, la France est à ce jour la première économie européenne dans le secteur primaire. Cependant, malgré une tendance à l'achat de produits locaux en circuits courts, les réalités et les métiers du monde agricole ne sont encore que trop peu connus. Chaque année et depuis plus de 55 ans, le salon international de l'agriculture est un rendez-vous incontournable pour découvrir les facettes de ce secteur, et constitue une vitrine pour tous les savoir-faire agricoles nationaux. Malgré l'annulation de cet événement, d'autres initiatives sont d'ores et déjà prévues pour soutenir l'agriculture et les agriculteurs. Le centre national des expositions et concours agricoles (CENECA) organisera, au printemps 2021, la Semaine de l'agriculture française durant laquelle auront lieu échanges, rencontres, conférences et concours dans toute la France pour promouvoir l'agriculture dans toute sa diversité, ainsi que les hommes et les femmes qui la font. De même, les journées nationales de l'agriculture seront organisées les 18, 19 et 20 juin 2021 par plusieurs associations dont Agridemain. Elles permettront aux français de renouer avec leur patrimoine agricole et alimentaire en visitant des sites de production agricole et de transformation. Le haut patronage du ministère de l'agriculture et de l'alimentation a été accordé à ces initiatives, et un plein soutien continuera à être apporté à toutes celles et ceux qui permettent de recréer du lien entre tous dans la société, de susciter des vocations et surtout de valoriser les agriculteurs pour la qualité de leur travail. Enfin, dans le cadre du plan national France Relance, 10 millions d'euros sont attribués à la campagne grand public sur les métiers et formations de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt. Le but de cette action est de valoriser le monde agricole et favoriser le recrutement d'une nouvelle génération de professionnels engagés en faveur d'une agriculture pleinement tournée vers l'avenir.