Allez au contenu, Allez à la navigation

Intégration des opérateurs funéraires dans la cible vaccinale

15e législature

Question écrite n° 22057 de M. Jean-Pierre Sueur (Loiret - SER)

publiée dans le JO Sénat du 08/04/2021 - page 2335

M. Jean-Pierre Sueur appelle l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé, sur le bien-fondé qu'aurait l'extension de la campagne de vaccination actuelle afin de prémunir nos concitoyens contre la covid-19 aux opérateurs funéraires. Alors que le risque sanitaire pèse sur les professionnels œuvrant dans le domaine funéraire en raison de leurs interventions fréquentes dans les hôpitaux et les cliniques, en maisons de santé, en établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et au domicile des particuliers, ils n'ont pas à ce jour la possibilité de se faire vacciner. La haute autorité de santé a reconnu dans la stratégie vaccinale définie le 27 novembre dernier l'appartenance des professionnels du funéraire aux « personnels des services d'appui au système de santé en risque accru d'infection du fait de leur exposition au virus ». En outre, le décès d'un patient ne met pas fin au risque d'infection. Pour ces différentes raisons, il apparaît qu'il serait pleinement justifié que le personnel funéraire en charge du défunt soit intégré dans la cible vaccinale.
Il lui demande en conséquence quelles décisions il compte prendre à cet égard, et à quelle date.



En attente de réponse du Ministère des solidarités et de la santé.