Allez au contenu, Allez à la navigation

Sels d'aluminium et cancer du sein

15e législature

Question écrite n° 25179 de M. Jean-Noël Guérini (Bouches-du-Rhône - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 04/11/2021 - page 6193

M. Jean-Noël Guérini appelle l'attention de M. le ministre des solidarités et de la santé sur la dangerosité des sels d'aluminium, accusés de favoriser le cancer du sein.
Les sels d'aluminium sont utilisés dans plusieurs produits d'utilisation courante, dont la plupart des déodorants, les crèmes solaires et certains médicaments.
Or, selon deux nouvelles publications parues dans international journal of molecular sciences en décembre 2020 et septembre 2021, ces sels induisent dans les cellules de la glande mammaire des altérations marquées. Lors d'expériences menées in vitro sur des cellules de mammifères, même en cas de concentration très faible, dans les 24 heures qui suivent l'exposition, on constate une instabilité génomique. Il s'agit d'un effet connu pour intervenir dans la transformation maligne et donc d'une confirmation du potentiel cancérigène de l'aluminium sur les cellules mammaires. Cela pourrait expliquer en partie l'augmentation de l'incidence du cancer du sein dans nos populations.
En attendant qu'une étude en situation réelle puisse pleinement statuer sur la dangerosité des sels d'aluminium, il lui demande s'il n'envisage pas, par principe de précaution, que cette substance soit interdite dans les produits cosmétiques.

Transmise au Ministère de la santé et de la prévention



La question est caduque