Allez au contenu, Allez à la navigation



Diversité sociale dans les classes préparatoires aux grandes écoles : mettre fin à une forme de « délit d'initié »

 

c) L'expérimentation du lycée Henri IV : une nouvelle forme de propédeutique

Le proviseur et l'équipe éducative du lycée Henri IV ont formé le projet d'utiliser les nouvelles dispositions de la loi n° 2005-380 du 23 avril 2005 d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école, pour lancer une expérimentation tout à fait originale en vue d'attirer vers les classes prépas de cet établissement d'élite des jeunes de quartiers défavorisés.

En effet, l'article L. 401-1 du code de l'éducation permet désormais aux établissements scolaires de conduire, dans le cadre du projet d'établissement et sous réserve de l'autorisation des autorités académiques, des expérimentations, pendant une durée de cinq ans.

DERNIER ALINÉA DE L'ARTICLE  L. 401-1  DU CODE DE L'ÉDUCATION,
INTRODUIT PAR LA LOI DU 23 AVRIL 2005

« Sous réserve de l'autorisation préalable des autorités académiques, le projet d'école ou d'établissement peut prévoir la réalisation d'expérimentations, pour une durée maximum de cinq ans, portant sur l'enseignement des disciplines, l'interdisciplinarité, l'organisation pédagogique de la classe, de l'école ou de l'établissement, la coopération avec les partenaires du système éducatif, les échanges ou le jumelage avec des établissements étrangers d'enseignement scolaire. Ces expérimentations font l'objet d'une évaluation annuelle ».

Avec l'accord du Gouvernement, cette expérimentation - qui s'inscrit dans le programme national en faveur de l'égalité des chances - a été lancée à la rentrée 2006. La convention a été conclue pour la période 2006-2008.

A ainsi été créée une « classe préparatoire aux études supérieures » (CPES), qui peut s'apparenter à une nouvelle forme de propédeutique et pour laquelle le lycée Henri IV est l'établissement pilote.

L'objectif est d'accueillir une trentaine « d'élèves boursiers méritants » issus de 240 lycées (sélectionnés sur dossier, avec avis des enseignants) pour leur permettre d'intégrer au bout d'un an une des classes préparatoires de cet établissement et lutter contre l'autocensure.

Outre leur bourse, ces élèves reçoivent, pendant toute leur scolarité, un soutien financier de la part de fondations, dont celle d'HEC.

LA « CLASSE PRÉPARATOIRE AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES »
DU LYCÉE HENRI IV

Cette classe prépare des élèves boursiers nationaux (10 % des DOM-TOM, 40 % de la province et 50 % de la région parisienne, répartis selon la demande) à entrer dans les classes préparatoires les plus sélectives. Elle a pour ambition de consolider et renforcer leurs acquis et connaissances, ainsi que de les accompagner dans leur projet d'orientation.

Le recrutement s'adresse aux candidats de terminale des différentes filières de l'enseignement général de tout lycée.

Le lycée Henri IV a recruté pour la CPES 30 élèves boursiers nationaux méritants, repérés ou encouragés par les professeurs de leur lycée d'origine et dont le cursus scolaire s'avérait prometteur. Deux critères principaux ont été retenus : le mérite des élèves (leur parcours depuis la seconde, leurs résultats et assiduité) et la modestie des revenus des parents (bourse attribuée sur critères sociaux).


· Le programme et les objectifs pédagogiques

Cette classe préparatoire est avant tout destinée à préparer en une année des élèves de condition modeste à l'entrée dans les classes préparatoires les plus sélectives. Un des objectifs est de consolider les pré-requis de culture générale, des apprentissages fondamentaux et de renforcer les méthodes de travail.

Les élèves suivent 27 à 30 heures de cours hebdomadaires réparties entre le tronc commun (un tiers du volume horaire) et des enseignements d'orientation selon trois filières.

La CPES est dotée de moyens : un programme culturel vient en renfort des enseignements de tronc commun et optionnel, des partenariats liés tant avec de grandes institutions qu'avec des mécènes procurent les apports complémentaires à la formation. En outre, les mécènes apportent les bourses complémentaires qui permettent de financer le logement et quelques équipements.

Tous les élèves de la CPES profitent d'un programme culturel lié aux enseignements dispensés. Ainsi, des sorties à des conférences, spectacles, expositions et musées vont compléter leur culture générale et alimenter la nécessaire base de toutes « humanités » : ouverture d'esprit et curiosité. Les élèves sont encadrés par une équipe de professeurs des classes préparatoires du lycée Henri IV.


· Le calendrier pédagogique

- De septembre à fin octobre : les élèves conduisent un travail intensif et approfondi permettant à chacun de s'évaluer, de commencer à combler ses lacunes et à réfléchir sur son projet d'orientation.

L'élève qui aura fait preuve de capacités réelles pourra tout de suite intégrer une des 12 CPGE de première année du lycée Henri IV, selon la filière de son choix (économique, littéraire ou scientifique), et ceci sans perdre le bénéfice de l'accompagnement prévu de la CPES : tutorat, mécénat et hébergement.

- De novembre à fin juin : travail d'approfondissement, évaluation (conseils de classe en janvier, mars et fin juin).


·
L'accompagnement personnalisé :

La réussite de ce projet tient à la forte mobilisation du corps enseignant qui réalise un encadrement renforcé. Près d'un quart des professeurs des classes préparatoires du lycée Henri IV s'investit dans ce projet.

Le tutorat est assuré par 30 tuteurs (tous d'anciens élèves du lycée Henri IV normaliens, issus de Sciences Po, HEC, ESSEC ou devenus cadres d'entreprise). La moitié assure un tutorat interdisciplinaire et l'autre moitié s'occupe directement d'assister les élèves par binôme (contact direct tous les 15 jours et en permanence par e-mail).


· Les partenariats
(pédagogiques et matériels)

S'agissant des partenariats pédagogiques, des propositions plus directes de partenariat ont été adressées à plus de 200 lycées qui accueillent un grand nombre d'élèves d'origine sociale modeste.

Pour le lycée Henri IV, cette classe va mettre en oeuvre de nombreux dispositifs d'accompagnement pédagogique qui devront pouvoir être transposés dans toutes les classes préparatoires du lycée Henri IV et de tous les lycées. Cette expérience est destinée à se diffuser sous des formes adaptées à chaque situation. Elle n'entend pas rester une vitrine.

S'agissant des autres partenariats, le dispositif d'accompagnement des élèves s'appuie sur le soutien de plusieurs partenaires culturels avec lesquels des conventions ont été signées : ceux-ci proposent, par exemple, des entrées aux spectacles, des sorties au musée et les éditeurs font le don de livres aux élèves et à la bibliothèque du lycée.

Le partenariat avec les fondations d'entreprises de grands groupes donne l'opportunité aux jeunes de pouvoir bénéficier de contacts facilités dans la recherche d'un stage et dans la création de réseaux professionnels (tutorat). Cet aspect vient s'ajouter à l'apport des aides financières complémentaires et des moyens matériels mis à disposition (don de livres à la bibliothèque du lycée, offres de prestation, accès à divers spectacles...)

Les conditions d'études sont optimales car la Cité internationale universitaire héberge - y compris durant les petites vacances - tous les élèves de la CPES, à quelques minutes de métro du lycée Henri IV. Les élèves bénéficient des services auxquels tout étudiant de cette institution a accès (les salles de travail, la bibliothèque, les installations sportives et les services sociaux et psychologiques).