Allez au contenu, Allez à la navigation



Quel avenir pour la gendarmerie ?

 

2. La particularité de la gendarmerie : une force de police à statut militaire

a) Un statut militaire

Partie intégrante des forces armées, qui, dans les cérémonies militaires, prend rang à la droite des autres troupes, la gendarmerie est essentiellement une force militaire, par son organisation, ses missions et ses valeurs. Elle est parfois dénommée la « quatrième armée »3(*).

Cette dimension militaire est particulièrement perceptible au niveau de son mode de fonctionnement et de ses attributs (vie en caserne et port de l'uniforme notamment) de son cérémonial et de sa symbolique (comme la prestation de serment par exemple), mais aussi et surtout par l'état d'esprit de ses personnels et de leur statut.

Les gendarmes sont des militaires de carrière, soumis au statut général des militaires, défini par la loi du 24 mars 2005. A ce titre, il est fait interdiction au gendarme, comme à tout autre militaire, d'adhérer à des groupements ou associations à caractère politique. De même, il se trouve soumis au devoir de réserve, à l'obligation de ne pas porter atteinte à la neutralité des armées, et à l'interdiction du droit de grève et de la liberté syndicale.

Au nombre des « valeurs gendarmiques », M. François Dieu, spécialiste reconnu de la gendarmerie, mentionne la discipline, le légalisme, le civisme, la disponibilité, l'austérité, le courage et la solidarité4(*).

La gendarmerie n'est pas pour autant une armée. Contrairement à l'armée de terre, à la marine nationale ou à l'armée de l'air, dont la fonction principale réside dans la préparation et la conduite d'un combat contre une agression extérieure, la gendarmerie a pour finalité le maintien de la sécurité et de l'ordre public sur le territoire.

b) Une force policière

« Soldat de la loi », pour reprendre le titre d'un ouvrage5(*), le gendarme est un militaire chargé d'une mission de police, au même titre que le policier.

Comme le précise l'article 1er du décret du 20 mai 1903 :

« La gendarmerie est une force instituée pour veiller à la sûreté publique et pour assurer le maintien de l'ordre et l'exécution des lois.

Une surveillance continue et répressive constitue l'essence de son service.

Son action s'exerce dans toute l'étendue du territoire, quel qu'il soit, ainsi qu'aux armées.

Elle est particulièrement destinée à la sûreté des campagnes et des voies de communication ».

* 3 Hubert Haenel, Richard Lizurey et René Pichon, « la Gendarmerie », Que sais-je ?, PUF, 1999.

* 4 François Dieu, « La Gendarmerie, secrets d'un corps », Editions complexe, 2002

* 5 Richard Lizurey, « Gendarmerie nationale - Les soldats de la loi », PUF, août 2006