Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information



Retour Sommaire Suite

Hariot

*

Bravo à la personne ou à l'équipe qui a osé créer ce site. Il s'agit de la première consultation réelle que je trouve sur un site " officiel " français.

Un regret, la faible publicité faite sur ce site (y a t `il eu refus des providers ?). Un second regret plus important, ce site a-t-il un pendant sur le Minitel (il faut en effet toucher aussi ceux qui n'ont pas accès à l'Internet !).

Un ou deux points critiques (mineurs) ensuite : - le questionnaire concernant l'éducation semble parfois un peu fermé, enfin... - l'accès aux divers questionnaires est un peu trop disséminé dans le site (je suis persuadé que certains avis ne seront pas émis sur toutes les questions pour cette raison)

Pour terminer : il existe à l'évidence deux marchés, les entreprises et les particuliers, marchés pas obligatoirement synchrones. Pour les entreprises, il s'agit de problèmes de rentabilité, de sécurité et d'assistance dans la mise en oeuvre, la solution viendra seule à part un point capital, les clients, liaison avec la catégorie suivante. Pour les particuliers, c'est un problème de services et de prix.

Les services existent sur le Minitel, mais sont très bien rémunérés, ce qui ne sera pas le cas sur l'Internet. Les prix dépendent eux du matériel, des logiciels et des communications, chacun de ces points étant hors d'atteinte aujourd'hui du marché grand public. Ce sont sur ces trois points qu'il faudra agir pour développer les communications dans notre pays.

Patrick GICQUEL

*

Bravo pour cette initiative. Contrairement à ce qui est dit plus haut, il n'est pas indispensable que les sites soient bilingues. Le Net est, au contraire, une formidable occasion de défendre notre langue. Les Canadiens l'ont bien compris, eux ! Les sites français sont somme toute assez bien construits, intéressants, en comparaison des sites anglo-saxons, le problème est plutôt de leur faible quantité, aussi bien pour les sites commerciaux (ceux des entreprises) que pour les sites culturels (gouvernementaux, associatifs ou simplement les pages personnelles) Mettons tout en oeuvre pour améliorer l'accès, par la baisse des tarifs de communications d'une part, et d'autre part augmentons la taille des " tuyaux " de communication (câble, LMDS,...); ceci est vrai pour le monde entier, mais l'est aussi en particulier pour la France. Je suis personnellement convaincu que le multimédia interactif (et le terme est faible) est une évolution inéluctable, et qu'elle modifiera profondément le comportement des peuples et les relations entre les hommes; si la France n'est pas prête, elle sera exclue, et pour le moment nous sommes à la traîne. Donnons nous les moyens d'une ambition, et favorisons l'Internet à l'école, ainsi que la formation aux techniques de l'Internet. Comme il s'agit de l'avenir des communications, et que les individus vont disposer de plus en plus de temps libre (sans parler du télétravail), c'est un phénomène générateur d'emplois, et c'est là que se trouve le retour sur investissement de la baisse des coûts d'accès mentionnée plus haut. Le futur est à la communication, comme le 20e siècle a été l'ère de l'industrie manufacturière. 

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli