Allez au contenu, Allez à la navigation

 


Retour Sommaire Suite

ZEKKOUT Gilbert

*

Si les utilisateurs d'Internet sont encore peu nombreux en France, c'est que notre Société n'éprouve pas le besoin d'utiliser ce nouveau moyen de communication; il n'y a pas de manque à combler. La presse écrite, la radio, la télévision, le téléphone, le télécopieur et le Minitel amènent, dans chaque foyer, l'information qu'il demande. Nous maîtrisons et utilisons à bon escient ces diverses techniques de l'information, accessibles à tous, d'emploi facile et d'un coût dérisoire par rapport au service rendu. Cette diversité des moyens d'information convient à notre société de culture latine, pluraliste, innovante, pétrie d'histoire et d'indépendance d'idées, qui ne peut se résoudre à subir les machines, et qui, en revanche, les utilise volontiers avec brio quand elle en a besoin.

Aujourd'hui, la pluralité des moyens d'information, fait qu'aucune catégorie de notre Société n'est exclue, c'est certainement l'un des meilleurs garants de notre démocratie. Internet introduit une nouvelle dimension dans la communication, en fournissant une connexion universelle à travers un réseau mondial qui n'appartient à personne.

Cette toile tissée autour de notre planète offre évidemment d'énormes avantages: celui de pouvoir réunir instantanément des personnes concernées par un sujet indépendamment du lieu où elles se trouvent; celui de pouvoir explorer et rassembler des informations comme jamais auparavant; celui, enfin, de supprimer les intermédiaires entre le fournisseur et ses clients. Grâce au commerce électronique, et en donnant la possibilité de dissocier les acteurs économiques du lieu de leur activité, Internet contribuera largement au développement économique de certaines de nos régions défavorisées.

Mais ne nous y trompons pas, l'utilisation efficace d'Internet est encore affaire de spécialistes. Le " cybernaute " n'est que le radioamateur des temps modernes. L'accession à Internet nécessite encore aujourd'hui certaines connaissances techniques pour maîtriser les technologies mises en oeuvre: informatique de réseau, informatique domestique, gestion de fichiers... et si l'on ajoute le coût prohibitif de l'investissement initial, il est évident que chaque foyer n'est pas encore en possession d'un terminal Internet. Toute nouvelle technologie nécessite beaucoup de compétences pour suivre ses évolutions rapides et incessantes, et il n'est pas réaliste de penser que chaque possesseur d'équipement Grand Public doive en permanence se soucier de la dernière version de " Netscape ", du nouveau " proxy ", du remplacement du " driver SoundBlaster " ou du changement d'allocation des " caches ".

Le contenu technologique d'un terminal Internet grand public doit être transparent à son utilisateur, tout comme le sont ceux du téléphones, du téléviseur, du télécopieur et du Minitel. En faisant la synthèse de ces équipements de communication, nous pouvons aisément décliner le contenu de ce nouvel équipement de " multicommunication " que serait le nouveau terminal Internet. Nous possédons la technologie. Nos ingénieurs, nos industries et nos prestataires de services ont les compétence pour concevoir, fabriquer et diffuser cet équipement Grand Public. Il nous manquait le volonté politique: elle est là; je suis impatient de connaître notre avenir immédiat, et d'y prendre part.

Retour Sommaire Suite