Vous êtes ici : Rapports > Rapports d'information



Retour Sommaire Suite

Christian Mingot

*

Comme tout le monde, je ne peux que féliciter le sénateur Tregouët pour son initiative. Une remarque : la démocratie doit être bien malade dans notre pays pour qu'il nous semble utile de remercier l'un de nos représentant pour une démarche qui devrait être naturelle.

Au sujet d'Internet : passe encore l'achat de l'équipement, mais comment imaginer qu'une large fraction de la population puisse supporter les coûts de connexion ? Une seule solution, utiliser le réseau câblé (installé en France à grands frais) pour des connexions quasi gratuites et rapides. Enfin si la dérive commerciale continue, le réseau mondial prendra le chemin de la catastrophe télévisuelle.

Francis Chalanset

*

En tant qu'enseignant je ne peut qu'être satisfait de cette initiative, mais je tiens à signaler que les NTIC font encore peur. Certes INTERNET échappe au contrôle de tout le monde mais il reste le moyen de communication de la nouvelle génération.

el houat

*

Je me réjouis de cette initiative, et espère, et souhaite que la France soit mieux représentée sur le Web. Notre langue et notre culture méritent de mener bataille. L'enjeu commercial est évident, et notre savoir-faire devrait pouvoir être importé sans problème dans le monde Internet. Enfin, ouvrons nos mentalités et notre esprit cartésien, peut-être un peu trop nombrilisme, sur des concepts de globalisation, évolution, dynamisation, en relation intime avec la Vie. Enfin, l'accès à l'information doit être garantie pour tous (info-riches vs info-pauvres) et permettre la consolidation du socle de la Démocratie, comme valeur.

Jean-François Baylocq

*

Je me réjouis de voir les politiciens descendre dans la rue. Internet existe, c'est un fait. Il ne reste plus, qu'aux élus et aux citoyens d'inventer la vie qui va avec ! Et Dieu quel travail ! Et si jamais nous ne réussissons pas à intégrer cette technologie dans notre vie professionnelle, associative etc... il est à craindre que le monde virtuel le reste. Si au contraire nous l'assimilons alors bien des problèmes majeurs de notre société pourraient enfin trouver une solution. Et quand on me dit qu'Internet est une grande poubelle je réponds que c'est comme lorsque l'on rentre dans une librairie, on peut en sortir avec les pensée de Pascal ou Play-boy. Il faut simplement un accord parental. Si l'unique est devenu commun c'est qu'il a communiqué.

Retour Sommaire Suite



Haut de page
Actualités | Travaux Parlementaires | Vos Sénateurs | Europe et International | Connaître le Sénat | Recherche
Liste de diffusion | RSS | Contacts | Recrutement | Plan | Librairie | FAQ | Mentions légales | Accessibilité | Liens | Ameli