Allez au contenu, Allez à la navigation

29 avril 1999 : Enseignants - Mieux gérer, mieux éduquer, mieux réussir ( rapport de commission d'enquête )

 

Retour Sommaire Suite

4. Vers une consolidation dans l'éducation nationale via des concours spécifiques ?

En raison de la faiblesse et du caractère incertain des débouchés offerts aux aides éducateurs, mais aussi de la pression du nombre, la commission ne saurait exclure une pérennisation du dispositif au sein de l'éducation nationale et une titularisation par la création de concours spécifiques, tels qu'il en existe pour les maîtres auxiliaires.

Le ministre de l'éducation nationale a cependant déclaré devant la commission d'enquête qu'il estimait que " la fonction publique ne pourra pas absorber plus de 4 000 " aides éducateurs par an.

A l'inverse, le secrétaire général de la FEN estime que ce dispositif peut être un outil nouveau de lutte contre le chômage et pour l'insertion des jeunes. Selon lui, le dispositif " pourrait voir se succéder en permanence des jeunes, dont le rôle serait essentiel à l'éducation nationale. Ils apporteraient, par leur âge, leur fraîcheur d'appréhension des problèmes un air nouveau. Ce plus leur permettrait ensuite d'accéder aux concours de la fonction publique, tout comme d'aller dans le privé ".

Votre commission ne peut qu'exprimer la crainte que la sortie du dispositif privilégie dans les années à venir le premier terme de cette alternative...

*

* *

Retour Sommaire Suite