Allez au contenu, Allez à la navigation

Compte rendu analytique officiel du 17 juillet 2019

Rappels au Règlement

M. Pascal Savoldelli . - Madame la ministre, vous venez d'être promue au ministère de l'écologie. Cela oblige. Au lieu de trouver une solution pérenne pour la ligne Perpignan-Rungis, vous faites circuler le train des primeurs à vide. C'est économiquement absurde et écologiquement irresponsable. J'espère qu'avec les moyens rehaussés qui sont les vôtres maintenant, vous trouverez une solution plus sérieuse que de faire circuler un train fantôme.

Quelle solution viable nous proposez-vous pour maintenir la ligne de fret et faire en sorte que 400 000 tonnes de fruits et légumes ne soient pas transportées par 250 camions par jour, soit 20 000 annuellement ? Quel plan de développement du fret envisagez-vous pour réduire le transport routier ?

Mme Sophie Primas, présidente de la commission des affaires économiques . - Bienvenue, madame la ministre, dans cet hémicycle pour défendre un projet de loi enfanté par Nicolas Hulot, présenté par François de Rugy au Conseil des ministres, défendu par Emmanuelle Wargon hier soir, et qui sera accouché sans doute par vous-même.

L'écologie mérite mieux que ce cafouillis. (M. Roland Courteau renchérit.)

Nous avons accepté de bonne grâce le temps d'examen court, le report de cette séance pour que votre cérémonie de passation de pouvoir se passe bien... Nous acceptons divers amendements du Gouvernement qui vont dans le bon sens, mais attention à ne plus mépriser le Parlement...

M. Roland Courteau. - Le Sénat...

Mme Sophie Primas, présidente de la commission. - ... Cela n'a rien de personnel. Nous continuerons à être constructifs car il y va de l'intérêt supérieur du pays. (Applaudissements sur tous les bancs sauf sur ceux du groupe CRCE)

Mme Élisabeth Borne, ministre de la transition écologique et solidaire . - Je vous remercie d'avoir accepté de décaler le début de la séance. Je mesure l'honneur qui m'est fait et l'ampleur de la tâche.

Le débat sur la LOM a été passionnant et le projet de loi sur l'économie circulaire arrivera à la rentrée, et aujourd'hui, nous traitons de l'énergie et du climat, loi essentielle pour atteindre notre objectif de neutralité carbone en 2050.

J'y apporterai ma sensibilité, mon histoire, mes fonctions de préfète d'une région rurale.

Je veux rendre hommage à François de Rugy. Ce projet de loi reflète ma philosophie : se donner les moyens d'atteindre les objectifs que l'on s'est fixés en accompagnant les territoires plutôt que de toujours les rehausser.

Ce texte de loi a été considérablement enrichi au cours des débats et il compte désormais plus de 50 articles. Je forme le voeu que nous poursuivions le travail constructif, sans retards, avec l'espoir d'une CMP conclusive.